Plébiscite

"Les Hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts" [Isaac Newton]

Intentions de création

Plébiscite

Le projet consiste en la création d’une œuvre originale de création numérique répondant à la thématique “Les droits de l’Homme, la paix et la démocratie”.

Selon la réglementation des VIIes Jeux de la Francophonie France/Nice 2013, le format vidéo-jockey est attendu, à savoir : animation visuelle en temps réel, par création ou manipulation d’images en temps réel en direction du public, en synchronisation avec la musique. Cette performance multimédia peut inclure aussi des musiciens, comédiens ou danseurs sur scène en même temps que le vidéo-jockey.

Le traitement thématique

Isaac Newton écrivait au début du 18e siècle : Les Hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts.
Trois siècles plus tard, nous n’en sommes toujours pas sortis.
M’intéressant alors à deux murs contemporains : la barrière entre États-Unis d’Amérique et Mexique et la clôture de sécurité entre Israëliens et Palestiniens en Cisjordanie, je cherche à construire un onirisme singulier présentant, de manière neutre dans un premier temps, la rationalité de ces ouvrages, tant physique qu’intellectuelle, puis en les qualifiant dans un second temps de mon propre point de vue comme l’entrave visible entre les peuples, l’oppression dressée.

Il m’est alors possible de donner là la concordance avec la thématique. Le mur, symbole de la rupture, symbole du rejet, cristallise la diplomatie, détruit des vies, cimente le non-lien, entretient la peur de l’autre, caractérise la tension entre les peuples. Tandis que le pont est son contraire : facteur intrinsèque de liens, franchisseur de failles, traverseur de contraintes.

Alors si le titre de cette création est Plébiscite, c’est pour rappeler que c’est le peuple, la plèbe, qui doit s’attacher à s’autodéterminer, à choisir le vivre ensemble, à choisir le pont et détruire le mur.

Critique et contournement du format

Le format “vidéo-jockey” attendu est à la fois prometteur et hermétique. En effet, la promesse faite permet d’envisager une œuvre multimedia visuellement riche, mais en soit elle est hermétique car enracinée dans un code emprunté à la culture électronique de club et finalement, éloignée d’une scénographie pertinente et transversale.
L’objet même de cette création tend à convoquer les codes du “video-jockey” tout en les détournant au profit d’une narrativité et d’une mise en scène la rapprochant du théâtre intermedia. Ainsi, en proposant une œuvre de type intermedia, je tente d’approcher une transversalité où les formes d’art se contaminent entre elles, contrairement à l’œuvre multimedia où les différents constituants artistiques restent indépendants les uns des autres.

La scénographie

La scénographie se doit d’être sobre afin d’amplifier le rôle de la projection vidéo. En effet, avec des éléments scénographiques de type boîte blanche, je donne la possibilité à la mise en scène de jouer avec ces éléments et de transformer le décor au gré de la progression de la performance.

La scénographie est conçue par Grégory DAVID, Sandra Guillen et Abdellatif Baybay, et réalisée par Sandra Guillen et Ronan Virondaud.

La musique

Composée et interprétée par Grégory DAVID, le paysage sonore est une composition originale entremêlant des éléments de synthèse sonore ainsi que des matières concrètes. L’objet final ressemble à l’œuvre de musique concrète Artificiel.

La vidéo

À base d’illustrations faites par Sandra Guillen, d’animations 3D et de vidéos filmées, conçues et traitées par Grégory DAVID, la matière vidéo est convoquée en direct et s’intégre dans la performance, offrant alors une dimension narrative supplémentaire.

Le traitement graphique de cette matière vidéo est sobre et s’approche d’une esthétique noir ou blanc fortement contrastée. Aussi, il était envisagée d’avoir des images issues du réel, en couleurs, rompant alors l’esthétique globale et faisant retomber l’onirisme de cette création artistique en la raccrochant au contemporain, à la vérité du monde, ce qui a été abandonné au profit d’une cohérence esthétique immersive. Ainsi, le lien est fait entre les éléments poétiques de la création et le propos défendu, ancré dans le réel.

CV artistique

2013

  • Illustration sonore d’une des pièces vidéo de l’exposition permanente du CeReM, le Centre Régional de la Méditerrannée, qui ouvrira ses portes en avril 2013 à Marseille.
  • Sélectionné pour représenter la France aux VIIes Jeux de la Francophonie France/Nice 2013 dans la catégorie Création Numérique.

2012

  • 4 représentations du spectacle groolot en vrai, Festival Vision’R Montreuil (93), Allonnes (72), Le Mans (72).
  • Exposition de l’installation vidéo intéractive Tchernobyl Tremblements au Festival Les photographiques, Le Mans (72).
  • Co-organisateur du festival d’Art Libre Le Chamelier GNU 15-25 mai 2012 - Le Mans (72).
  • Développeur et responsable technique audiovisuel de la pièce de théâtre d’Abellatif Baybay : Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte unité de temps, Guy Debord, Le Mans (72).

2011

  • Création du recueil musical Aven, CD-audio 6 pistes, Le Mans (72).
  • Collaboration au projet This Is The Hello Monster de Gérald Kurdian, en concert à Allonnes (72).
  • Résidence de création de l’installation vidéo interactive Tchernobyl Tremblements aux SUBSistances - Le Mans (72), avec Jean-François Devillers : http://www.prypiat.fr.
  • Interprétation et diffusion radiophonique en directe sur Radio Alpa 107.3FM pour La nuit des longs micros, Le Mans (72).
  • 5 représentations du spectacle groolot en vrai, premières au Festival Teriaki les 26 et 27 août, Le Mans (72).
  • Création et programmation de la bande originale sonore auto-générative de la tragédie L’Orestie d’Eschyle, mise en scène par Abdellatif Baybay, Le Mans (72).

2005-2010

  • Interprétation et diffusion radiophonique directe de miscellanées musicales sur Radio Alpa 107.3fm pour l’émission Les rillettes sonores, Le Mans (72).
  • Création de la bande originale sonore du spectacle Petit Arbre, produit par la Cie Pièces et Main d’Œuvre, Le Mans (72).
  • Création, interprétation et diffusion radiophonique directe de l’œuvre électronique Artificiel sur Radio Campus Toulouse 94fm, mise sur support CD-audio 2 pistes, Toulouse (31).
  • Création électronique conceptuelle Aléatoires,CD-audio 4 pistes, Toulouse (31).

2000-2004
Conception et co-réalisation des spectacles multimedia :

  • Népenthès, Lamballe (22).
  • Katoruillet, Saint-Malo (35).
  • Paradoxe Immobile, Le Puy-en-Velay (43).
  • Décadence, Le Puy-en-Velay (43).
  • murmures, apéro visuel, Le Puy-en-Velay (43).

[PDF 1.6 Mo] Dossier de presse

Médaille d’Argent aux 7èmes Jeux de la Francophonie

Plébiscite a vécu sa première représentation publique lors du concours International des Jeux de la Francophonie à Nice dans la catégorie "Création Numérique".

À l’issue de la compétition, ce projet remporte la médaille d’argent derrière le Liban et devant le Canada. Leurs deux propositions furent typiquement "Vidéo/Jockey", et c’est la singularité de notre proposition artistique qui nous a notamment valu l’honneur d’être primés.